La rééducation du périnée : c’est simple !

La rééducation périnéale est désormais un sujet qui n’est plus tabou. En effet, elle concerne autant les femmes que les hommes et à une incidence importante sur leur vie. La boutique du périnée vous en dit plus sur ce sujet.

Qui est concerné par la rééducation périnéale ?

La rééducation périnéale, bien que s’adressant aux deux sexes, concerne en premier les femmes, à différentes phases de leur vie. Elle s’imposera notamment :

  • lors de la pratique d’un sport : le sport a des incidences sur le périnée. C’est ainsi que la rééducation pelvienne s’avèrera incontournable si vous pratiquez un sport d’impact, du jogging
  • lors de la pratique de certains métiers : porter du poids peut entraîner une sollicitation importante du plancher pelvien.
  • lors de la préparation de la grossesse : il est bon de rappeler que le périnée est un ensemble de muscles et ligaments. Son rôle est de soutenir les organes, mais aussi, de soutenir bébé pendant la grossesse. Aussi, avant la grossesse il est bon de pratiquer des exercices de rééducation périnéale, afin que pendant les neufs mois de grossesse, le périnée soit assez puissant
  • à la ménopause : la ménopause se traduit notamment par un grand bouleversement hormonal, qui affecte aussi les muscles périnéaux et leur irrigation sanguine. Moins vascularisés, ces muscles tendent à être moins toniques.
  • Une constipation prolongée peut aussi altérer les muscles du périnée et à force les affaiblir. Il conviendra alors d’utiliser des accessoires comme par ex le tabouret Squatty Potty pour soulager les troubles de la constipation tout en soulageant le périnée.

D’autres facteurs peuvent rendre la rééducation incontournables, comme par exemple la prise de poids, ou bien encore le port de vêtements serrés.

Les incidences d’un périnée affaibli

L’affaiblissement du périnée conduit généralement à trois conséquences :

  • l’incontinence urinaire : elle peut être de différents types : l’incontinence par impériosité, l’incontinence d’effort, l’incontinence de « trop plein », et l’incontinence mixte
  • la perte de sensibilité : le périnée et la libido sont très liés. Un périnée béant, ou affaibli va entraîner une perte de sensations lors des rapports sexuels.
  • le prolapsus (appelé aussi descente d’organes) : le prolapsus est redouté par bien des femmes, et apparaît généralement lorsque le périnée ne peut plus jouer son rôle de hamac en soutenant les différents organes

La rééducation périnéale : dédramatiser avant tout

La rééducation périnéale ne doit pas être considérée comme une étape dramatique, et doit avant tout être bien acceptée. Loin d’être une torture, la rééducation périnéale peut être active (exercices pour le périnée, gymnastique périnéale, exercices de kegel, pilates…) ou passive (électrostimulation périnéale…).
Il est cependant impératif, dès les premiers signes de faiblesse périnéale, de consulter un professionnel de la santé (sage-femme, kinesithérapeute, gynécologue, périnéologue), qui pourra établir un diagnostic et vous conseiller sur les dispositifs de rééducation à adopter pour muscler le périnée.

Il est important de rappeler qu’évoquer le trouble rencontré avec un professionnel de la santé est déjà un pas de fait vers la solution.

Préserver son périnée

Nous avons mentionné précédemment les conséquences d’un périnée affaibli, rappelant que le plancher pelvien est un muscle.

Cependant, et avant de subir les conséquences plus ou moins gênantes de l’affaiblissement du périnée, il est bon de rappeler que comme tous les muscles du corps humain, le périnée doit être préservé et entretenu. Il est donc possible de se livrer à des exercices périnéaux simples et efficaces, avec des accessoires, tels que des boules de geisha ou bien encore des cônes vaginaux.

Rééduquer son périnée : il n’est jamais trop tard

Exit les idées reçues : il n’est jamais trop tard pour rééduquer son périnée. Même si dans le cadre d’une grossesse (post partum) d’entreprendre la rééducation dès la sixième semaine qui suit l’accouchement, la rééducation pelvienne peut être entreprise à n’importe quel moment dans la vie d’une femme.

La prise en charge par l’assurance maladie de la rééducation périnéale

La rééducation périnéale est remboursée par l’Assurance Maladie, dans le cadre de l’autotraitement à domicile. C’est ainsi qu’il faut rappeler :

  • qu’après l’accouchement, la maman a droit à la prise en charge de 10 séances de rééducation périnéale chez le kiné ou la sage-femme
  • si ces dix séances ne suffisent pas, la maman peut acheter un dispositif d’électrostimulation périnéale (Neurotrac, Cefar Compex), qui sera remboursé par l’Assurance Maladie et la Mutuelle.

Vous désirez en savoir plus sur la rééducation périnéale à domicile, et mieux connaître les dispositifs qui vous accompagneront et vous permettront de lutter contre l’incontinence et retrouver des sensations ?

Nous vous invitons à parcourir les pages de notre blog. N’hésitez pas à laisser des commentaires ou à partager les articles sur les réseaux sociaux : c’est en parlant du périnée que le voile du silence finira par se déchirer.

Bonne lecture !