Boules de geisha et incontinence

La survenue de fuites urinaires est liée à un affaiblissement des muscles du périnée qui, pour diverses raisons, se relâchent et ne parviennent plus à assurer correctement la continence.

Pour préserver son confort intime, il est donc primordial de protéger cette zone périnéale très fragile et continuellement sollicitée, notamment chez les femmes. Or, pour nombre de ces dernières, le sujet est encore tabou, si bien qu’elles rechignent à s’y intéresser et à consulter. Aussi, lorsqu’on leur suggère qu’en cas d’incontinence d’effort, il est parfaitement possible de s’auto-rééduquer, chez soi, en toute intimité, le principe n’est pas pour leur déplaire, bien au contraire, surtout quand on leur précise que le geste peut être ludique, voire même extrêmement plaisant, grâce à l’utilisation des boules de geisha

Il faut dire qu’à la base, les boules de geisha sont surtout connues pour être des « sextoys », dont on a récemment redécouvert l’attrait « coquin » à l’occasion de la parution du roman érotique phénomène, Fifty Shades of Grey ! Ce que l’on soupçonne moins, c’est la fonction rééducative de ces petits accessoires sur les muscles du périnée. Et même si les études cliniques sont encore rares, celles qui ont été faites sur des femmes atteintes d’incontinence d’effort modérée et ayant eu des enfants, sont prometteuses car elles tendent à prouver qu’une utilisation régulière de ces smartballs améliore notablement l’état des patientes (cf. K. Glavind, Conservative Treatment of Stress Incontinence with Geisha Balls, in International Urogynecology Journal, 2001).

Constituées de deux petites perles, reliées entre elles par un cordon, les boules de geisha s’insèrent facilement dans le vagin. L’exercice va consister à éviter qu’elles ne ressortent involontairement. Pour y parvenir, les utilisatrices vont être amenées à contracter et relâcher leur périnée de manière réflexe, ce qui va les aider à mieux « sentir » ce dernier et à entretenir son tonus. A noter qu’il est impératif de bouger pendant les séances, lesquelles peuvent se pratiquer à tout moment de la journée, en toute discrétion (en cuisinant, en passant l’aspirateur, etc.).

Le petit plus, ce sont les billes situées à l’intérieur des perles : à chaque mouvement, elles « vibrent », provoquant de douces sensations, qui rendent cette forme de rééducation périnéale infiniment agréable.

Enfin, il est important de souligner qu’elles s’entretiennent facilement, durent dans le temps, et sont relativement bon marché, ce qui les rend très intéressantes au regard des multiples bienfaits qu’offrent les boules de Geisha.




2 Responses to Boules de geisha et incontinence

  1. Mariam dit :

    Bonjour,

    J’ai accouché il y a trois ans. Je n’ai jamais réellement rééduqué mon périnée. J’ai suivi une seule séance chez un kiné que je n’ai malheureusement pas réitérée en raison de mon déménagement à l’étranger. Une fois installée, le quotidien (et surtout la paresse) m’on fait oublier l’intérêt de reprendre la rééducation. J’ai malgré cela, plus d’un an après l’accouchement, repris l’entrainement de boxe que j’ai depuis arrêté pour des raisons de vie familiale incompatible avec les horaires. De temps en temps pour garder la forme je fais un petit footing. Je marche beaucoup, j’évite de prendre le bus. Toutefois, en raison d’un travail qui exige que je sois assise de très longues heures et notamment depuis cette dernière année, j’ai amassé du gras sur les cuisses, depuis peu. Mon poids n’a pas changé mais la répartition de la graisse rend le corps plus disgracieux qu’avant. Je souhaite reprendre une activité sportive intense et régulière pour re-sculpter. Je me suis souvenue alors de mon périnée ou du moins j’ai accepté de prendre conscience de son existence et des conséquences d’une non rééducation : par exemple j’ai parfois la sensation de pression forte au bas du ventre (surtout après la première séance de reprise du sport), lorsque j’éternue très fort il m’arrive d’avoir des gouttes d’urines qui s’échappent. Autant de signes que le périnée doit être travaillé.

    Je me suis donc souvenue que j’avais durant la première année suivant l’accouchement acheté des boules de Geisha. La première fois que je les avais utilisées elles glissaient et m’incommodaient. J’avais abandonné. Là, je veux vraiment m’y remettre. Je les ai portées hier pour la première fois depuis deux ans et elles sont restées bien en place. Je les ai mises le matin (avant 8h) avant d’aller au travail en marchant puis je les ai oubliées. Un peu avant midi je suis allée faire des courses, j’ai donc marché et avant de rentrer j’en ai senti une glisser. Je les ai enlevées. J’ai senti mon périnée très fatigué et j’étais moi-même extrêmement fatiguée comme après l’effort sexuel. Je suis restée lubrifiée longtemps (cela a-t-il un lien avec la tonicité ou non du périnée?) Le soir, j’ai fait quelques exercices de fitness au niveau des cuisses et des fesses et puis j’ai vaqué à mes occupations avant de remettre une seconde fois les boules. Je les ai gardées environ 20-30 minutes pour le plaisir. Ce matin je les ai remises mais compte cette fois-ci les enlever avant de m’asseoir à mon bureau pour la matinée. Pouvez-vous me dire ce que vous inspire ma pratique des boules? Puis-je continuer ainsi? Au niveau du périnée dois-je consulter pour connaître son niveau de tonicité? Sinon, comment le détecter moi-même? Puis-je poursuivre la pratique parallèle musculation périnée / fitness que je viens de débuter ?
    Merci pour votre réponse

    • Fab dit :

      Bonjour,
      En effet il est primordial de faire une rééducation périnéale après un accouchement, et les désagréments que vous ressentez aujourd’hui en ayant repris une activité sportive sont très certainement du à un périnée pas assez musclé.
      Sachez toutefois que les boules de geisha pour renforcer le périnée doivent s’utiliser 20 à 30 min par jour et faisant des contractions de votre périnée sur les boules puis en ayant ensuite une phase de relâchement de la contraction.
      Les muscles de votre plancher pelvien, etant surement être un peu affaiblis, sont sollicités toute la journée avec le port des boules de geisha et le soir vous ressentez cette pesanteur.
      Sachez qu’il est toujours possible de faire une rééducation périnéale chez soi à domicile avec un appareil d’electrostimulation et une sonde (il existe meme des appareils sans sonde avec cuissardes) Pour cela il vous fait consulter un medecin (généraliste, gynéco, kiné etc..) qui apres vous avoir ausculté et evaluer le force de votre périnée pourra vous prescrire un appareil personnel et vous pourrez vous le faire rembourser par la sécurité sociale et votre mutuelle.
      Vous trouverez dans notre liste de point de vente les adresses pour acheter les accessoires de rééducation périnéale et en particulier les electrostimulateurs.
      Ainsi vous aurez une réelle rééducation périnéale et en complément, le port des boules de geisha améliorerait aussi l’ensemble (tonicité, vascularisation, lubrification). j’espere vous avoir apportez les informations sur les produits existant, mais surtout parlez-en à votre médecin ou votre gynécologue, car notre avis ne peut se substituer à un avis médical. Bonne rééducation périnéale !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *