La constipation : l’ennemie du périnée

La constipation est un problème de santé publique. Les dangers liés à ce trouble sont négligés ou ignorés. Nous vous proposons de passer en revue quelques effets de la constipation sur un organe important du corps : le périnée.

Quand parle-t-on de constipation ?

Les personnes qui se rendent aux toilettes moins de trois fois par semaine sont généralement constipées. On parle aussi de constipation lorsqu’on a du mal à faire ses selles. Ces affections peuvent intervenir de temps à autre, et elles ne sont pas graves quand elles ne durent que quelques jours ou quelques heures. Mais quand ces problèmes durent depuis quelques semaines ou plusieurs mois, c’est plus inquiétant. Des difficultés chroniques à évacuer les selles peuvent causer de sérieux dommages au périnée.

Les effets de la constipation sur le périnée

Une constipation prolongée à des effets néfastes sur l’ensemble du système digestif, et en particulier sur le périnée. Les maladies qu’elle provoque sont entre autres les fissures anales et les hémorroïdes.

Quel danger pour le périnée ?

Le périnée est constitué de muscles qui s’affaiblissent au fur et à mesure que se prolonge la constipation. Lorsque le périnée n’est plus aussi ferme qu’auparavant, les personnes constipées souffrent souvent de fuites urinaires. Un autre dommage très sérieux est le prolapsus pelvien, ou la descente des organes. Cette affection touche davantage les femmes que les hommes souffrant de constipation. Les dégâts sur le périnée sont encore plus graves lorsqu’on est en surpoids ou en obésité, ou bien encore après une grossesse. Cet organe ne soutient plus les os du petit bassin, et les personnes concernées ont plus de mal à rester debout pendant plusieurs heures.

Vue anatomique du périnée

Les solutions au relâchement du périnée

Il ne convient pas de traiter ou de renforcer le périnée tant que le problème de digestion n’est pas résolu. Avant tout donc, il faut soigner la constipation et retrouver un transit intestinal normal. Manger équilibré, faire de l’exercice, de marcher, de boire beaucoup d’eau contribuent à stopper une constipation prolongée et difficile.

La position aux toilettes

En effet, la position assise aux toilettes est aussi une chose a modifier, avec la position assise classique le corps forme un angle à 90 degrés ce qui forme un coude au niveau entre le rectum et l’anus qui bloque la descente des selles alors qu’ en utilisant une sorte de tabouret, qui va surélever les jambes, le coude de l’angle ano-rectal sera aligné et permet une évacuation des selles sans forcer et sans douleurs, ce tabouret anti-constipation s’appelle Squatty Potty.

constipation--accroupie-relaxe

Après cette phase, les sujets peuvent alors tenter une rééducation périnéale. L’électrostimulation du périnée est une solution accessible, mais pas toujours à la portée de toutes les bourses, moins que l’appareil soit prescrit par un médecin ou une sage-femme. Sinon les exercices de Kegel aident aussi à renforcer le périnée après une longue constipation.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *