Ménopause : la rééducation périnéale est incontournable

Femme et ménopause

Voyez ce qu’il y a de mieux pour nous les femmes. Malgré nous, nous endurons plus d’épreuves au niveau sexuel, qui rendent souvent notre vie plus difficile. La libido en baisse, l’incontinence aux gaz ou bien les fuites urinaires… Il y a en effet autant de problèmes à surmonter, et à l’évidence, il faut prendre à temps toutes les précautions possibles.

L’essentiel c’est la prévention

Pour une femme, la première étape du vieillissement est la ménopause. Bien entendu, il y a des femmes qui font des ménopauses précoces, et cela ne doit pas vraiment être considéré comme la fin. Pour que la vie continue, on doit essayer de surmonter les épreuves. Tout d’abord, pour ceux qui sont des précautions, il faut toujours penser à prévenir la faille du système. C’est pourquoi les médecins, les sagefemmes et les gynécologues suggèrent le suivi d’un programme de rééducation périnéale des femmes après l’accouchement. En général c’est l’accouchement qui engendre plus de dégât sur la vie sexuelle et la santé de l’ensemble des fonctions génitales de la femme. Les fuites urinaires sont annotées si l’on n’a pas prévu des exercices de tonification du périnée.

Être à l’écoute de son corps

On doit toujours apporter plus d’attentions à notre santé. Qui dit santé dit corps, alors si l’on est plus à l’écoute de notre corps, les sérieux problèmes d’incontinences et de fuites pourraient diminuer. Le mieux, c’est de suivre à la lettre les conseils des médecins. Concernant la rééducation périnéale, nous nous attendons à des résultats complets sur le plan sexuel. Ce que l’on a souvent tendance à minimiser, c’est le plan santé : par rapport à la fuite urinaire et tout ce qui est fuite suivant le relâchement musculaire du plancher vaginal. Heureusement, ces problèmes peuvent être résolus lors des rééducations dans le but d’une plénitude sexuelle. Il faut continuer à faire les gymnastiques périnéales pour prévenir les désagréments lors de la ménopause, car comme nous le savions, tous ceux qui ne travaillent pas risquent de se relâcher facilement. C’est bien ce qui nous attend à l’âge de la ménopause si nous ne nous y mettons pas dès maintenant dans nos petits exercices musculaires du bas-ventre.

Bref, pour la santé et le bien-être, il faut un entretien continu du corps, et la rééducation périnéale s’avère être un programme irréfutable.




2 Responses to Ménopause : la rééducation périnéale est incontournable

  1. desmazeau dit :

    Bonsoir,
    J’ai accouché en 2011 et fait la rééducation du périnée tout de suite après, je n’avais pas tout récupéré au niveau du muscle.
    Nous sommes en 2015, depuis plusieurs jours j’ai des problèmes urinaire,je tousse, je me mouche, je vais sens arrêt au toilette, j’ai l’impression d’avoir tout perdu au niveau de mon périnée.
    j’aurai besoin de refaire de la rééducation du périnée, combien vont me couter les séances et si la sécurité sociale vas me rembourser une partie.
    Je vous remercie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *