Périnée : et si vous viviez votre grossesse sans souci

La grossesse et le périnée

Le périnée, nous le savons toutes est un ensemble de muscles et ligaments qu’il est important d’entretenir, préserver, et si besoin est rééduqué. Cependant, il existe un moment important dans la vie d’une femme, durant lequel il est important que le périnée soit dans de bonnes conditions : la grossesse, la maternité. Nous vous proposons ci-dessous, un article qui vous donnera quelques conseils. Il est important de rappeler que ces conseils sont donnés à titre indicatif. Ils n’ont pas pour but de se substituer aux conseils de votre  sage-femme, qui sera là pour suivre avec la plus grande attention la période avant la grossesse, la grossesse et l’accouchement, mais aussi la période post-accouchement.

Préparer le périnée à la grossesse

Et si, pour éviter une partie des soucis concernant le périnée, vous preniez les devants, et en amont à la grossesse vous prépariez votre périnée ? Comment ? tout simplement en vous livrant périodiquement à des exercices avec des boules de geisha par exemple. Ces exercices vous permettront d’avoir un périnée musclé et d’amenuiser les petits soucis connus par les femmes lors de la grossesse.

Il est à noter qu’il est recommandé aux femmes sportives de ne pas négliger cette rééducation, pré-grossesse, car nous le périnée peut être affaibli du fait de la pratique du sport.

Vous êtes enceinte ? stop

Vous êtes enceinte ? Le premier réflexe est d’arrêter immédiatement l’utilisation de toutes les méthodes de rééducation périnéale. Vous souffrez de pertes urinaires ? d’une sensation de douleur  ou pesanteur ? Consultez votre sage-femme. Seule cette dernière sera en mesure de vous conseiller sur les petits gestes, et dispositifs à utiliser pour venir à bout des troubles et douleurs.

Bientôt l’accouchement ?  un petit geste TRES important

Vous allez bientôt accoucher ? Alors il est temps d’apprendre le massage du périnée. Encore une fois, ce geste ne s’improvise pas, et va vous être enseigné par votre sage-femme. Certes un peu « gênant », et parfois un peu « douloureux » à réaliser au début, le massage du périnée est quasi-incontournable.

Sachez dépasser la « pudeur » ou la « sensation de gêne ». C’est en effet ce geste, pratiqué avec de l’huile de massage du périnée qui va vous permettre d’assouplir le périnée et éloigner le risque de l’épisiotomie tant redouté, mais aussi faciliter le passage de bébé lors de l’accouchement.  Ce massage est donc incontournable. Sachez passer outre les aprioris, et  les sensations désagréables que vous pourriez éprouver, et surtout sachez partager et discuter avec votre sage-femme. Cette dernière, à votre écoute, saura vous donner les bons conseils, basés sur son expérience.

L’accouchement est passé… et…

Vous avez accouché ? Attention à ne pas aller trop vite, même si vous constatez que votre vagin est large, voire béant. Pendant 6 semaines, il est plus que conseillé de ne pas avoir de rapports sexuels, et de ne pas  débuter de rééducation périnéale.  Il vous faudra donc vous armer de patience, et laisser votre corps se « rétablir ».

Durant ce laps de temps, une fois de plus, les rendez-vous périodique chez votre sage-femme sont incontournables. N’ayez pas peur de lui poser toutes les questions que vous estimerez importantes : sans tabou ! N’oubliez jamais que les questions les plus « stupides » sont indéniablement celles que vous n’aurez pas posées.

6 semaines sont passées : il est temps de reprendre le contrôle

Six semaines se sont écoulées depuis votre accouchement ? Consultez votre sage-femme, car il est sans doute temps de reprendre le contrôle de votre périnée, et de remuscler ce dernier : la qualité de votre vie intime en dépend, tout comme la continence. Votre sage-femme va alors vous guider dans cette rééducation, et vous donner des rendez-vous périodiques pour voir l’évolution de votre périnée. Elle pourra aussi vous aiguiller sur le choix de différents dispositifs pour améliorer cette rééducation : boules de geisha, cônes vaginaux, électrostimulation à domicile.

Même si vous pensez que votre périnée est dans un état de force et de tonicité suffisant, ne vous dispensez pas de cette rééducation. En effet, s’il est aisé de reprendre le contrôle de son périnée après la grossesse, plus la date de l’accouchement s’éloigne et plus il peut être difficile et long de reprendre le contrôle de son périnée.

Vous l’aurez donc compris, la grossesse est un moment clé pour votre périnée, et il faut donc retenir :

  • que la rééducation périnéale est importante avant et après la grossesse
  • que la sage-femme a un rôle important et incontournable pour vous conseiller dans les bons gestes à réaliser.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *