Sonde périnéale : Comment bien la choisir ?

Choisir sa sonde périnéale

Les séances d’électrostimulation du périnée nécessitaient autrefois l’aide d’un professionnel. Chacun peut aujourd’hui se procurer sa propre sonde périnéale afin d’effectuer les séances tranquillement chez soi.

Pour une efficacité optimale il faut choisir un produit qui s’adapte parfaitement à son corps. Quelle sont donc les avantages des sondes vaginales et sondes anales ? Et comment bien choisir sa sonde ?

Les sondes vaginales

Le principal avantage des sondes vaginales est qu’elles peuvent prendre des formes diverses en fonction de la zone à traiter. Il existe par exemple :

  • Les sondes classiques : en forme de bâtonnets plus ou moins larges, elles disposent de deux électrodes circulaires et s’insèrent à la manière d’un tampon.
  • Les sondes à électrodes sphérique ou semi – sphérique : de plus en plus utilisées, ces sondes sont particulièrement efficaces pour stimuler les muscles releveurs. Leur technologie permet un travail en biofeedback et elles sont sans danger pour les personnes souffrant de prolapsus (abaissement des organes).
  • Les sonde doigtiers : ces sondes sont faites pour intervenir sur une zone bien ciblée et doivent être utilisées par un professionnel.

Les sondes anales

Les hommes qui souhaitent rééduquer leur périnée  ou les femmes qui sont dans l’impossibilité d’introduire une sonde par voie vaginale peuvent utiliser une sonde anale.

Dans ce cas, la plupart des appareils ont une forme classique, mais plus fine.

Il faut noter que certaines sondes ont été étudiées pour être polyvalentes, c’est-à-dire qu’elle peuvent servir de sonde anale, ou de sonde vaginale courte (Anuform, par exemple).

Comment choisir sa sonde périnéale ?

Il ne faut en aucun cas choisir sa sonde périnéale sans avis médical, au risque d’opter pour un modèle qui en plus d’être inconfortable ne sera pas adapté à la stimulation dont on a besoin.

En effet, un toucher vaginal ou rectal servira à définir le type de sonde qui donnera le plus de résultats en fonction de l’anatomie de chacun et de la zone à traiter.

Pour la forme, il est cependant conseillé de choisir un appareil avec lequel l’on puisse pratiquer ses exercices de rééducation en position debout aussi bien qu’allongé (si l’on y est autorisé).

Enfin, il faut savoir que l’Assurance Maladie rembourse aujourd’hui la majorité des sondes périnéales (avec toutefois un plafond de 25,92€), à condition bien sûr qu’elles appartiennent à la liste des sondes agréées par leurs services.

Vous trouverez dans notre rubrique « Points de vente » un ensemble de boutiques qui proposent des sondes périnéales (vaginales ou anales), et qui pourront vous établir une feuille de soins ouvrant droit au remboursement par la sécurité sociale.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *