Prolapsus : comment soulager les douleurs ?

Prolapsus : soulager la douleur

Qu’est-ce qu’un prolapsus ?

Un prolapsus est une descente anormale des organes. Il peut s’agir d’une descente de vessie, de l’utérus ou encore du rectum.
Le nom de la maladie change selon l’organe touché.

Nous parlerons d’élytrocèle, pour le cul-de-sac de douglas, d’hystérocèle, pour l’utérus, de rectocèle, pour une descente du rectum dans le vagin, et ainsi de suite.

Les femmes le plus souvent touchées

La femme a plus de risques d’être atteinte de prolapsus, en cause, les grossesses et les stations debout prolongées. Au cours de sa vie, une femme aura 11 fois sur 100 plus de risque de se faire opérer de cette pathologie que les hommes.
Les hommes, eux aussi peuvent présenter des prolapsus de la vessie ou du rectum.

Le prolapsus est de plus en plus fréquent, mais souvent caché, car tabou. Il est difficile pour le malade d’aller raconter ses symptômes à son médecin. Et malheureusement, tous les organes du pelvis peuvent être atteints.

Des solutions pour aider et soulager

Il existe des solutions pour aider les malades

Les femmes qui sont atteintes d’un prolapsus souffrent souvent de constipation, le premier geste du médecin sera de corriger cet état avec des laxatifs doux.

Quand le prolapsus est trop important, les médecins conseillent l’opération qui consiste à placer des bandelettes dans le pelvis pour soutenir et remettre en place les organes. Souvent, la chirurgie se passe par les voies naturelles ou par cœlioscopie.

L’utilisation d’un pessaire pour soulager

Pour les femmes qui ne désirent pas être opérées ou qui ne peuvent pas l’être, il existe un traitement non chirurgical, la pose d’un pessaire dans le vagin qui maintiendra les organes malades en place.

Il faudra un suivi régulier et adapter le pessaire à la morphologie de la patiente, car il en existe de différentes formes et de plusieurs tailles.

Le pessaire est un anneau flexible en silicone inséré dans le vagin, il permet de replacer les organes. Mais il faut être suivi régulièrement, la femme doit avoir une hygiène stricte pour éviter les risques d’infection.
C’est un soulagement pour celles qui refusent l’opération, elles peuvent très bien vivre comme cela.

La rééducation périnéale n’a pas prouvé son efficacité sur le prolapsus. Par contre, elle permet de corriger le soutien musculaire des organes et de ralentir l’évolution du prolapsus.

La chirurgie reste encore la meilleure façon et la plus sure, d’être débarrassé de ce problème.




2 Responses to Prolapsus : comment soulager les douleurs ?

  1. Véronique dit :

    suite à ma visite gynécologique on m’a annoncé une descente d organes mais pas de conseils particulier sauf si je sentais une boule descendre est-ce normal ce diagnostic jai 59 ans, j’ai eu 4 enfants j’ai un bon périnée…bizarre

    • Fab - La Boutique du Périnée dit :

      Bonjour,
      En effet, généralement les gynécologues qui détectent une descente d’organe, propose une rééducation périnéale pour éviter que cela ne s’aggrave. Nous vous conseillons de lui poser la question, car c’est votre gynécologue qui vous a ausculté et donc qui sera en mesure de savoir si vous avez besoin de renforcer votre périnée. Sinon étant donné que vous avez eu des grossesses, vous pouvez aussi consulté une sage-femme pour en parler avec elle, ou bien en parler avec votre généraliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *